Accèdez à
une information
experte en santé​

Accèdez à
une information
experte en santé​

Accèdez à une information experte en santé​

Matinale de la recherche, Santé mentale : il faut aussi soigner le corps

09/10/2020
Visio-conférence

Malgré les progrès réalisés en psychiatrie et dans les soins apportés aux personnes souffrant de troubles psychiques sévères, les études réalisées ces dernières années, tant en France qu’à l’international, ont montré la persistance, voire l’aggravation, de l’écart entre l’espérance de vie de ces individus avec celle de la population générale (Coldefy et Gandré, IRDES, 2018). 

La réduction de l’espérance de vie des personnes atteintes de troubles psychiques sévères a été estimée à 20 ans pour les hommes et 15 ans pour les femmes, tandis que le taux de mortalité est deux à trois fois supérieur à celui de la population générale (Thornicroft, 2011 ; Wahlbeck, 2011). 

Au-delà des risques de suicide ou de mort violente, ou des éventuels effets secondaires des médicaments psychotropes, il s’agit essentiellement des conséquences du mode de vie de ces personnes (addictions, grande sédentarité…) associées à une prise en charge somatique moins bonne ( accès aux soins, dépistage et permanence du suivi médical, qualité des soins délivrés… ) générant des complications somatiques précoces et graves ( cancers, maladies cardio-vasculaires et respiratoires, troubles métaboliques…). 

Une prise de conscience de ces enjeux est indispensable, d’autant plus qu’il est possible d’agir sur de nombreux facteurs, que ce soit en terme de prévention ou de meilleur accès aux soins et de suivi plus adapté. Cela nécessite d’améliorer la complémentarité soins psychiques / soins du corps et de mobiliser tous les acteurs de terrain auprès de cette population qui représente plus de 2 millions de français. 

Dans ce cadre, la FERREPSY Occitanie ( Fédération de Recherche en Psychiatrie et santé mentale d’Occitanie) s’est associée à la Fondation Fondamental pour mener à bien 2 recherches portant sur ce domaine et souhaite sensibiliser les soignants et tous les partenaires qui travaillent à proximité de ces personnes à la nécessité d’une plus grande focalisation commune sur cette problématique majeure.

Partagez cette information

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn